associer


associer

associer [ asɔsje ] v. tr. <conjug. : 7>
• 1262; assoicher « arranger » 1238; lat. associare, de socius « compagnon »
I V. tr.
1Vx Mettre ensemble (des choses).
Mod. (Abstrait) Associer des mots, des noms. association; lier, rapprocher. « deux êtres qui associent leurs destinées » (Bourget).
2Réunir (des personnes) par une communauté de travail, d'intérêt, de sentiment. agréger, allier, joindre, lier, rapprocher, unir. Deux êtres que le malheur associe. Rare Associer des partenaires, des peuples. fédérer, liguer .
3 ♦ ASSOCIER (qqn) À (qqch.),le faire participer à (une activité commune, un bien commun). Associer des travailleurs aux bénéfices d'une entreprise. intéresser. Associer qqn à ses affaires, à ses travaux, le prendre pour associé, collaborateur. ⇒ s'adjoindre. Par ext. « À mes tourments, je veux l'associer » (Racine).
4 ♦ ASSOCIER (une chose) À (une autre). allier, unir. « Il associait le courage à la prudence » (Littré).
Associer une chose avec une autre, à une autre, les joindre intimement. Associer un parfum au souvenir de qqn. « Quand on est jeune on associe la réalisation future de ses rêves aux existences qui vous entourent » (Flaubert). P. p. adj. Mots étrangement associés. alliance.
5 ♦ S'ASSOCIER (qqn),l'associer à soi, le prendre comme associé. ⇒ s'adjoindre. S'associer un collaborateur.
II ♦ S'ASSOCIER v. pron. A(Personnes)
1(1413) S'associer à qqn, avec qqn pour une opération, une entreprise. s'allier, s'entendre, se joindre, se lier, s'unir. « Je m'associai avec des chevaliers d'industrie » (Lesage). P. p. adj. Frères associés.
2Participer à; faire sien. S'associer à la joie de qqn. S'associer aux desseins, aux vues de qqn. adhérer. « Je resterai au milieu d'eux m'associant de toute mon âme à leur épreuve » (Duhamel).
3Absolt Former société. s'agréger, se réunir; se grouper. États qui s'associent. s'allier, se fédérer.
B(Choses) S'allier à, avec. s'accorder, s'allier, s'assortir, se combiner, se marier, s'unir. Le plaisir de la table « peut s'associer à tous les autres plaisirs » (Brillat-Savarin).
Absolt « Tout s'associe pour donner à ces œuvres une beauté littéraire » (Daniel-Rops).
⊗ CONTR. Dissocier, diviser, isoler, séparer.

associer verbe transitif (latin associare, joindre, unir, de socius, compagnon) Réunir des personnes, des collectivités pour une action, une entreprise commune : Associer un littéraire à un angliciste pour la traduction d'un ouvrage. Faire participer quelqu'un à quelque chose (action, résultat, événement…) : Il a associé son fils à ses recherches. Réunir des choses en vue de les rendre solidaires, de les mettre en accord ; joindre en soi différents éléments ou caractères : Associer la culture à l'élevage dans une exploitation. Unir dans sa pensée des êtres, des choses entre lesquels on voit des points communs : Elle associait cette maison aux moments heureux de son existence.associer (difficultés) verbe transitif (latin associare, joindre, unir, de socius, compagnon) Construction 1. Associer des choses = les réunir, les mettre ensemble. Dans ce sens, associer demande un complément pluriel : associer des mots, des sons, des couleurs. 2. Associer une chose à une autre / avec une autre. On dit plus souvent aujourd'hui associer une chose à une autre. Remarque Littré faisait une distinction entre ces deux constructions : « Associer avec, c'est former société ; associer à, c'est joindre. Il associait le courage à la prudence, cela veut dire qu'il avait l'une et l'autre de ces qualités ; il associait le courage avec la prudence, cela veut dire qu'il formait une union de ces deux qualités. » 3. S'associer v. pr. S'associer qqn = le prendre comme collaborateur. S'associer à qqn, avec qqn = former avec lui une société. S'associer à qqch (sujet désignant une personne) = y prendre part. S'associer à la joie de qqn. S'associer à qqch (sujet désignant une chose) = s'allier, s'accorder. Le charme s'associe à la beauté. ● associer (expressions) verbe transitif (latin associare, joindre, unir, de socius, compagnon) Associer sa vie, sa destinée à celle de quelqu'un, se marier, vivre avec. ● associer (synonymes) verbe transitif (latin associare, joindre, unir, de socius, compagnon) Réunir des personnes, des collectivités pour une action, une entreprise...
Synonymes :
- réunir
Contraires :
- désunir
- disséminer
- éparpiller
Faire participer quelqu'un à quelque chose (action, résultat, événement…)
Synonymes :
Réunir des choses en vue de les rendre solidaires, de...
Synonymes :
- mêler
Contraires :
- séparer

associer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Unir, joindre (des choses).
d2./d Réunir (des personnes) dans une entreprise commune (politique, économique, sociale, intellectuelle). Associer des gouvernements, des entrepreneurs.
|| Associer qqn à une entreprise, à une activité, à un profit, l'y faire participer.
Fig. Associer qqn à sa gloire, à son succès.
rII./r v. Pron.
d1./d S'associer à qqn, avec qqn: s'unir à qqn dans une entreprise commune.
|| Fig. S'associer aux vues de qqn, y adhérer.
d2./d Former une association. Ils s'associèrent pour pouvoir moderniser leur matériel.
d3./d (Choses) Aller ensemble. Ces couleurs s'associent parfaitement.

⇒ASSOCIER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Former avec quelqu'un une communauté d'intérêts, de sentiments, de travail.
1. Associer une pers. à/avec une autre. La prendre pour allié ou collaborateur.
[La pers. à laquelle on associe qqn est celle que désigne le suj.] S'associer qqn :
1. Un négociant avisé s'associa un commis nommé Hartman, pour user de son nom sur des bouteilles achetées un franc cinquante aux fabricants d'Épernay qui habillaient leurs produits à toutes marques.
HAMP, Marée fraîche, 1908, p. 181.
2. Associer qqn à qqc. (domaine matériel et moral). Le faire participer à. Associer qqn à son crime, à ses dangers, à son triomphe. (Ac. 1835-1932) :
2. Ce que souhaitent les Noirs américains et les Israélites bourgeois, c'est une égalité de droits qui n'implique nullement un changement de structures dans le régime de la propriété, ils veulent simplement être associés aux privilèges de leurs oppresseurs...
SARTRE, Situations III, 1949, p. 178.
3. Associer deux ou plusieurs personnes :
3. Que seroit-il, je le demande, sans la liberté d'enseignement, lui qui n'est autre chose que l'enseignement universel : docete omnes gentes? Sans la liberté de la presse, qui elle-même n'est qu'un des moyens et le plus actif de l'enseignement? Sans la liberté d'association, lui qui n'agit qu'en associant les hommes; et qui, par sa nature, tend à les unir comme les membres d'une seule famille?
LAMENNAIS, L'Avenir, 1830-31, p. 369.
Fig. Associer des vies, des destinées (cf. ROB., DUB., Lar. Lang. fr.).
B.— [Le compl. d'obj. désigne un inanimé] Joindre, unir à.
1. Associer une chose à/avec une autre (domaine matériel ou intellectuel) :
4. L'appui que nous donne l'auteur n'est pas moins considérable, puisqu'il a séparé la logique et la raison de l'intelligence proprement dite, qu'il associe l'entendement à l'imagination.
BREMOND, La Poésie pure, 1926, p. 155.
Spéc., PSYCHOL. :
5. C'est sur la même pente que nous conduisent les expériences d'association de l'école jungienne. On demande au sujet d'associer automatiquement des mots à des listes de mots donnés. L'interprétation, au lieu de porter sur la matérialité abstraite des associations, porte sur les attitudes du réacteur.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 22.
Rem. LITTRÉ remarque : ,,Associer avec, associer à; associer avec, c'est former société; associer à, c'est joindre. Il associait le courage à la prudence, cela veut dire qu'il avait l'une et l'autre de ces qualités; il associait le courage avec la prudence, cela veut dire qu'il formait une union de ces deux qualités.``
2. Associer deux ou plusieurs choses (domaine matériel ou moral) :
6. ... Palladio, dit Goethe, est un génie créateur, car il sut vaincre la contradiction qu'il y aura toujours à associer des colonnes et des murs.
BARRÈS, Le Voyage de Sparte, 1906, p. 150.
II.— Emploi pronom. S'associer.
A.— [Le suj. désigne gén. une pers.]
1. S'associer à/avec qqn. Former une société avec quelqu'un :
7. — La mère, dit-il, tu vois que je suis une pratique finie, et que je pourrais te refroidir et emporter ton magot. D'ici à demain, personne n'en saurait rien. Mais tu n'as peut-être pas vingt francs dans ton comptoir, et je préfère m'associer avec toi. Et comme la vieille, toute tremblante encore, regardait avec stupeur cet effronté, il poursuivit avec un grand calme : ...
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 539.
Spéc. Hanter, fréquenter :
8. Il ne faut pas qu'un jeune homme s'associe avec toute espèce de gens.
Ac. 1835-1932.
Rem. La constr. s'associer de qqn, au sens de s'adjoindre est notée comme vieille par Lar. 19e. LITTRÉ par ailleurs observe : ,,S'associer avec quelqu'un ou s'associer à quelqu'un offrent la même nuance, bien que moins distincte; mais elle redevient très manifeste dans le sens figuré : nous associons quelqu'un à nos desseins, nous nous associons aux desseins de quelqu'un, et non avec. Avec fait entendre que les êtres associés sont de même ordre; on s'associe avec quelqu'un, parce que ce sont des personnes; on s'associe à des desseins, parce que ces desseins sont une chose, et que à permet une généralité que avec ne permet pas.``
Absolument :
9. ... partout où il existe soit des intérêts, soit des opinions, soit des croyances communes, il est dans la nature humaine de se rapprocher et de s'associer; ...
LAMENNAIS, L'Avenir, 1830-31, p. 202.
Au fig. S'associer aux desseins, à l'existence, aux rêves de quelqu'un. Y prendre part de manière intime :
10. Une des grandes séductions de Mme Récamier, c'est de s'associer à votre existence, d'entrer dans vos idées, de s'intéresser à ce qui vous touche. Nous avons donc parlé de ces temps, toujours pénibles et toujours regrettés, où les passions font le bonheur et le martyre de la jeunesse : ...
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 147.
2. S'associer à qqc. :
11. Mais que les derniers rayons étaient beaux, ce soir, dorant la hêtraie! ... Hélas! pour la première fois, je ne m'associe pas au printemps. Et maintenant, ces chants pathétiques d'oiseaux dans la nuit...
GIDE, Journal, 1937, p. 1263.
3. Absol. [En parlant d'un groupe politique, d'une collectivité nationale, d'un ensemble d'animaux] :
12. ... mais dans l'ordre de la raison et de la vérité, les peuples sont de grandes sociétés d'hommes libres qui, réglant avec une puissance souveraine et leurs intérêts et leurs actions, ne s'associent, ne s'allient, ne s'identifient que par des conventions réciproques, par un consentement mutuel.
ROBESPIERRE, Discours, Sur la pétition du peuple avignonois, t. 6, 1790, p. 589.
B.— [Le suj. désigne une chose abstr. ou concr.] S'associer à/avec. Former un ensemble généralement harmonieux :
13. Ces tons [qu'emploie Renoir dans les Petites filles au piano], dont chacun isolément est écœurant, s'associent autour des fillettes avec une mièvrerie appropriée à leur babil, à leurs moues, (...) à leur âme.
MAUCLAIR, Les Maîtres de l'impressionnisme, 1904, p. 134.
Absolument :
14. Parfois, les événements se compénètrent, s'associent.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Jardin des bêtes sauvages, 1934, p. 51.
Rem. 1. Associer et agréger. ,,Nous employons souvent le mot associer, lorsque celui d'agréger serait beaucoup plus convenable, en suivant l'idée primitive, propre, et bien marquée de l'un à l'autre. Associer exprime littéralement l'incorporation dans une vraie société à une communauté réglée, soit qu'elle se forme, soit qu'elle soit déjà formée. Agréger exprime une adjonction à une troupe, à une bande quelconque qui est déjà rassemblée, et qui peut l'être fortuitement sans règle : ce dernier ne renferme pas, comme le premier, les idées d'ordre et d'union intime. Associer convient particulièrement aux personnes; agréger convient à toute multitude.`` (GUIZOT 1864). 2. On rencontre dans la docum. le néol. associant, ante, part. prés. et adj. (RENOUVIER, Essais de crit. gén., 3e essai, 1864, p. 33). Qui associe.
PRONONC. :[], j'associe []. Enq. :/asosi/ (il) associe.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1238 assoicher « mettre ensemble, arranger » (Charte octr. aux habit. de Marquion, Tailliar ds GDF. : Tous les fourniers avant qu'ils entrent au four pour servir jurreront que justement les fournees assoicheront); 1263 associer (Charta in Chartul. sign. Decanus ex Tabul. S Petri Insul., f° 112 v° ds DU CANGE s.v. associare, 442a), attest. isolées dans ce sens; 2. 1413 s'associer avec qqn « former une association avec qqn » (Lit. remiss. in Reg. 168 Chartoph. reg. ch. 203 ds DU CANGE, s.v. associatio, 442b : Comme le suppliant se feust associé avec Estiennot Bremont); 3. 1re moitié XVIIe s. p. ext. associer qqn à qqc. « faire participer qqn à qqc. » (D'ABLANCOURT, Tacite ds RICH. 1680 : Il associa Tibère à cet honneur).
Empr. au lat. associare « joindre, unir » formé sur socius « compagnon » (Ier s. STACE, Theb., 3, 454 ds TLL s.v., 904, 34) rare avant le IVe siècle.
STAT. — Associer. Fréq. abs. littér. :1 165. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 858, b) 1 373; XXe s. : a) 1 505, b) 1 727. Associant. Fréq. abs. littér. :115.
BBG. — Gramm. t. 1 1789. — KUHN 1931, p. 161. — LE BRETON Suppl. 1960. — MASSET 1970. — NOTER-LÉC. 1912. — PIERREH. Suppl. 1926.

associer [asɔsje] v. tr.
ÉTYM. 1263; assoicher, 1238; lat. associare « joindre, unir », formé sur socius « compagnon ».
———
I (Compl. n. de personnes).
1 Associer (qqn) à (qqch.) : donner ou prendre pour compagnon, collaborateur, collègue, allié…; faire participer (qqn) à une activité commune, un bien commun. Adjoindre, allier, attacher, collaborer (faire), coopérer (faire), joindre, partager (faire), participer (faire), unir. || Associer qqn à ses affaires, à ses travaux, prendre pour associé, pour collaborateur. Adjoindre (s'), attacher (s'). || Associer qqn à un groupe. Agréger, incorporer.
Spécialt. || Associer les travailleurs aux bénéfices de son entreprise, aux profits ( Participation).
Dans le domaine moral. || Associer qqn à sa fortune, à son sort, à ses responsabilités, aux dangers d'une expédition…. Lier, solidariser (rendre solidaire). || Associer un néophyte aux mystères. Initier. || Associer un auditoire aux mouvements de son cœur et de sa pensée. Communier (faire).
1 (…) Mon âme n'aspire
Qu'à vous associer l'un et l'autre à l'Empire.
Corneille, Héraclius, V, 3.
2 M. le Dauphin (le fils de Louis XIV) entre dans tous les conseils; n'approuvez-vous pas encore cette conduite ? c'est proprement l'associer à l'empire (…)
Mme de Sévigné, 14 avr. 1691.
3 Dieu n'a pas voulu absoudre sans l'Église; comme elle a part à l'offense, il veut qu'elle ait part au pardon; il l'associe à ce pouvoir comme les rois les parlements.
Pascal, Pensées, t. III, XIV, 870.
4 Ce Solyman jeta les yeux sur Roxelane.
Malgré tout son orgueil, ce monarque si fier
À son trône, à son lit daigna l'associer,
Sans qu'elle eût d'autres droits au rang d'impératrice
Qu'un peu d'attraits peut-être, et beaucoup d'artifice.
Racine, Bajazet, II, 1.
5 Non, non, à mes tourments, je veux l'associer.
Racine, Andromaque, III, 1.
6 Avec quelles marques d'estime la plus fameuse Faculté de l'univers vous a-t-elle adopté, associé dans son corps !
Racine, Disc. à l'Académie, Réception de l'Abbé Colbert.
7 Quelle grande acquisition avez-vous faite en cet homme illustre (Fénelon) ! À qui m'associez-vous !… Encore une fois, à quels hommes, à quels grands sujets m'associez-vous !
La Bruyère, Disc. à l'Académie, 15 juin 1693.
8 Que sont devenus ces importants personnages qui méprisaient Homère (…) qui ne daignaient pas l'associer à leur table (…) ?
La Bruyère, les Caractères, VI, 56.
9 L'interrogation est l'un des procédés du style oratoire. Les prédicateurs, par exemple, s'en servent pour communiquer avec leur public, l'associer à leurs mouvements de pensée et de sentiment.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 488.
2 (Avec un compl. au plur.; le sujet est souvent un n. de chose abstraite). Réunir (deux ou plusieurs personnes) par une communauté de travail, d'intérêt, de sentiment. Association; agréger, allier, assembler, grouper, joindre, lier, marier, mêler, rapprocher, réunir, unir. || Une communauté de vues les associe. || Deux êtres que le malheur associe.Associer des ouvriers en un syndicat. Syndiquer. || Associer des partis, des partenaires, des peuples. Coaliser, confédérer, fédérer, liguer. || Associer deux êtres par une union indissoluble. Fig. || Associer deux destinées, deux vies.
10 J'ai pensé et je pense encore qu'un vrai mariage consiste dans la libre union de deux êtres qui associent leurs destinées par leur choix personnel (…)
Paul Bourget, Un divorce, IV, p. 151.
———
II (Compl. n. de choses).
1 Associer une chose à, avec une autre. Allier, joindre, unir. || Elle associe les grâces les plus aimables à la vertu la plus pure. || Associer le courage à la prudence.
11 J'associai ma vie à ses travaux immenses (de Mahomet).
Voltaire, Mahomet, I, 4.
12 Rameau aima mieux que son nom fût supprimé que d'y voir associer le mien (…)
Rousseau, les Confessions, II, 7.
13 Quand on est jeune, on associe la réalisation future de ses rêves aux existences qui vous entourent; à mesure que ces existences disparaissent les rêves s'en vont.
Flaubert, Correspondance, t. II, p. 113.
14 Il associait le courage à la prudence, cela veut dire qu'il avait l'une et l'autre de ces qualités; il associait le courage avec la prudence, cela veut dire qu'il formait une union de ces deux qualités.
Littré, Dict., art. Associer.
2 Associer deux ou plusieurs choses, les mettre ensemble. || Associer des couleurs. Assortir, combiner.
(Abstrait). || Associer (en esprit) des mots, des noms, des idées. Association; évoquer, lier, rapprocher, unir
15 En associant ces deux noms si souvent unis, déjà bien anciens et toujours présents (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 19 nov. 1849.
——————
s'associer v. pron.
———
I (Sujet n. de personne).
1 S'associer quelqu'un, le prendre pour collaborateur, adjoint. Adjoindre (s').
16 Pour prévenir les trahisons continuelles des soldats, les empereurs s'associèrent des personnes en qui ils avaient confiance (…)
Montesquieu, Grandeur et Décadence des Romains, 17.
17 Les chrétiens disaient que Dioclétien avait perdu l'empire en s'associant trois collègues (…)
Montesquieu, Grandeur et Décadence des Romains, 19.
2 S'associer à qqn, avec qqn pour une opération, une entreprise… Allier (s'), collaborer, commun (faire cause commune), coopérer, entendre (s'), joindre (se), lier (se), unir (s'). En partic. Former une société avec qqn.
Spécialt. Fréquenter. || Il ne faut pas s'associer avec le premier venu. Fréquenter, hanter.
18 Ne nous associons qu'avec nos égaux (…)
La Fontaine, Fables, V, 2.
19 Je m'associai avec des chevaliers d'industrie (…)
A. R. Lesage, Gil Blas, I, 5.
Fig. || S'associer aux desseins, aux vues de qqn, y prendre part de manière intime. Adhérer. || S'associer au malheur, au chagrin de qqn. Part (prendre), participer. || S'associer au crime de qqn. Complice (s'en faire).
20 Je resterai au milieu d'eux, m'associant de toute mon âme à leur épreuve.
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, I, p. 122.
21 (…) ils (les misérables) étaient les victimes de cette civilisation, aux privilèges de laquelle il (Tolstoï) participait (…) Accepter le bénéfice de tels crimes, c'était s'y associer. Sa conscience n'eut plus de repos qu'il ne les eût dénoncés.
R. Rolland, Vie de Tolstoï, p. 97.
3 Absolt. (en parlant d'un État, d'un groupe politique, d'une collectivité nationale). Former société. Réunir (se), grouper. || États qui s'associent. Association; allier (s'), fédérer (se).
22 Il est difficile que les États qui s'associent soient de même grandeur, et aient une puissance égale.
Montesquieu, l'Esprit des lois, 3.
23 Deux Européens perdus au milieu de ces maisons aveugles et muettes, sous un soleil torride, ont tôt fait de s'associer.
M. Barrès, Un jardin sur l'Oronte, p. 2.
———
II (Sujet n. de choses). Former un ensemble (harmonieux, cohérent, fonctionnel). || Ces couleurs s'associent bien. Accorder (s'), allier (s'), assortir (s'), combiner (se), marier (se), unir (s'). || Mots, idées qui s'associent. || Ce mot ne s'associe pas bien avec tel autre (Académie). || On y voit l'élégance s'associer à la beauté.
24 Le plaisir de la table (…) peut s'associer à tous les autres plaisirs, et reste le dernier pour nous consoler de leur perte.
A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût, Aphor. 7.
25 (…) ces mondes divers s'associent bien (dans l'Astrée), et l'on s'accommode agréablement des fables de la mythologie, unies aux mensonges du roman.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 344.
26 Il (Mirabeau) voulait que la modération (…) s'associât au courage pour le rendre durable et invincible.
Louis Barthou, Mirabeau, p. 165.
27 Tout s'associe pour donner à ces œuvres (Psaumes et Proverbes) une beauté littéraire à laquelle nous demeurons sensibles.
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, III, 3, p. 204.
——————
associé, ée p. p. adj. et n. (Pour le nom, voir ci-dessus à l'ordre alphabétique).
(En emploi verbal) :
28 L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir; mais associée à l'indépendance de l'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.
Valéry, Variété IV, p. 142.
(En emploi adj.). Spécialt. a Didact. Chim. || Molécules associées, liées par des liaisons hydrogène.
Méd. || Avitaminoses associées.
Math. || Matrice associée d'une matrice carrée : matrice carrée obtenue à partir de la transposée de la matrice de départ en remplaçant chaque élément de cette transposée par son imaginaire conjugué.
Pharm. || Médicaments associés. Association, I., 2.
Physiol., psychol. || Mouvement associé : mouvement incontrôlé et non fonctionnel exécuté en même temps qu'un autre mouvement, volontaire ou réflexe (le plus souvent symétrique). Syncinésie.Au plur. || Mouvements associés : mouvements coordonnés d'organes de même fonction (yeux, par ex.).
Psychan. || Hallucinations associées : « hallucinations se succédant dans un ordre logique : une voix annonce le courant électrique qui est aussitôt ressenti » (Piéron, 1973).
b Lié par un contrat d'association. || Partenaires associés. Associé.Hist. || État associé : ancien protectorat (Tunisie, Maroc, Viêt-nam, Cambodge, Laos), dans la Constitution de 1946.
CONTR. Dissocier, diviser, isoler, scinder, séparer.
DÉR. Associable, associatif, association, associé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • associer — Associer, Associare, Consociare. S associer avec autruy, Aliquem assumere in societatem, Societatem coire cum aliquo, Conflare societatem, vel Societatem accipere cum aliquo. S associer avec des larrons, Componere societatem cum praedonibus. S… …   Thresor de la langue françoyse

  • associer — Associer. v. act. Prendre quelqu un pour compagnon, pour collegue dans un employ, dans une commission, &c. Je l ay associé à mon employ pour me soulager. ils m ont associé à leur travail. En ce sens on dit, Associer à l Empire. Diocletien associa …   Dictionnaire de l'Académie française

  • associer — ASSOCIER. v. a. Prendre quelqu un pour compagnon, pour collègue dans un emploi, dans une commission. Je l ai associé à mon emploi pour me soulager. Dioclétien associa Maximien à l Empire. Tibère fut associé à cet honneur, Eut part à cet… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • associer — (a so si é) v. a.    Au présent de l indicatif et à l impératif, associons, associez ; à l imparfait de l indicatif et au subjonctif, associions, associiez. 1°   Mettre en société, en union, en partage. Il l associa à son commerce. Tu refuses de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ASSOCIER — v. a. Prendre quelqu un pour compagnon, pour collègue dans une dignité, dans un emploi, dans une entreprise, etc. Dioclétien associa Maximien à l empire. Je l ai associé à mon emploi pour me soulager. Associer quelqu un à une entreprise, à des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ASSOCIER — v. tr. Prendre quelqu’un pour compagnon, pour collègue dans une dignité, dans un emploi, dans une entreprise, etc. Dioclétien associa Maximien à l’Empire. Je l’ai associé à mes affaires pour me soulager. Associer quelqu’un à des travaux. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • associer — vt. ASSOSSyÎ (Albanais 001bA, Annecy 003, Saxel 002b, Thônes 004, Villards Thônes 028 | 001aB), assoussyî (002a), pp. => Associé. E. : Accorder (S ). A1) s associer, se mettre ensemble, s aboucher : S ASSOSSyÎ vp. (001b, 002b, 003, 004 | 001a) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Associer sa vie, sa destinée à celle de quelqu'un — ● Associer sa vie, sa destinée à celle de quelqu un se marier, vivre avec …   Encyclopédie Universelle

  • s'associer — ● s associer verbe pronominal être associé verbe passif S unir (à, avec quelqu un, un groupe) pour une action commune, dans une association : S associer à (avec) un concurrent pour la réalisation d un projet. S adjoindre quelqu un comme associé,… …   Encyclopédie Universelle

  • S'associer à une entreprise criminelle — ● S associer à une entreprise criminelle y participer, en être le complice …   Encyclopédie Universelle